Série : 13 étapes pour restructurer votre entreprise et surmonter la crise

Épisode 1 - Gérer son cash : la trésorerie comme boussole en temps de crise

31/3/2020
 • Par 
Pierre BURAY
 et 

Taroko Strategy vous propose une série hebdomadaire de 13 articles en 3 parties, présentant des mesures simples et pragmatiques pour sauver sa société durant et après la crise, à l’attention de tous les dirigeants de PME et ETI.

Une fois passée les mesures d'urgences, la priorité est la trésorerie : quelles dépenses prioriser ? Comment améliorer sa visibilité ? Quels outils utiliser ? Nous faisons le point.

Les entreprises vont traverser la crise actuelle en 4 phases. À chaque phase, les questions auxquelles il faudra répondre seront différentes :

La première phase, celle des mesures d’urgence est largement entamée : toutes les entreprises que nous accompagnons ont fait preuve d’une réactivité impressionnante pour mettre en place ces mesures nécessaires. Les pouvoirs publics ont également fait preuve d’imagination en proposant de nombreux dispositifs.

Vous trouverez ci-dessous des liens utiles pour vérifier que vous avez fait le tour de tous les sujets :

  • Mesure n°1 - La priorité absolue : préserver la santé de tous en favorisant le confinement et le télétravail. Activation du télétravail ? Quelles mesures prendre pour protéger ses salariés ? Toutes les réponses dans une série d’articles dédiés publiés par le gouvernement.
  • Mesure n°2 - préserver l’activité qui peut l’être. Faire le tour des clients / des affaires en cours. Vérifier quels contrats sont à risque, quels décalages seront appliqués, quels risques de suspension ou d’annulation de contrats. Maitre Frédéric Cohen de Foley Hoag fait le point dans une publication des Echos.
  • Mesure n°3 : faire le tour des aides ou dispositifs qui peuvent être activés : maladie / garde d’enfants, congés, chômage partiel, prêts, subventions, aide à la trésorerie, etc. Pour cela nous vous recommandons l'état des lieux très complet de toutes les mesures du gouvernement, réalisé par le groupe d'audit Advolis Orfis.

La deuxième phase est le plan de continuité de l’activité (PCA) : comment répondre aux clients quand le télétravail le permet, comment continuer l’activité dans les secteurs pour lesquels le confinement n’est pas imposé, etc.

La troisième phase concerne la sortie de crise.

La quatrième l’activité post crise et la construction future de votre entreprise.

Pour toutes les phases au-delà des mesures d’urgence, la société doit avoir les moyens de payer ses charges et de se relancer. Nous allons donc vous accompagner dans l’analyse de vos capacités financières.

La trésorerie sera la clé de la reprise

Personne ne sait comment la reprise va s’organiser : la reprise sera-t-elle lente ou rapide ? Avec quelles ressources ? Avec tout ou partie des clients ? Une seule certitude : seules les entreprises avec une trésorerie suffisante vont s’en sortir.

A la reprise, certains fournisseurs exigeront un paiement à la commande, et dans d’autres cas les relations de confiance entre clients et fournisseurs se seront dégradées durant la crise. Que penser d’un grand groupe qui décide de suspendre tous ses règlements alors que rien ne le justifie… En synthèse, toutes les relations historiques clients-fournisseurs seront potentiellement bousculées avec un risque sur la trésorerie. Pour que la machine globale redémarre, il faut que la chaine logistique, mais aussi que la chaine de cash redémarre.

Comment traiter ce point crucial ? Cash is king ! Plus que jamais

Quelles dépenses prioriser ?

L’urgence absolue : évaluer la situation de cash pour faire face aux échéances urgentes à venir.

Que faut-il continuer à payer et quelles seront les priorités de règlement en sortie de crise ? Il n’y en a que deux :
1. Les salaires
2. Les fournisseurs qui permettent de produire et de relancer la chaine de production.
Le reste est accessoire.

Comment connaître parfaitement sa situation cash ?

Beaucoup d’entreprises connaissent l’état de leur trésorerie au jour le jour, mais n’ont construit aucun prévisionnel fiable. Cette approche n’est absolument pas satisfaisante, et très risquée dans le contexte actuel !

Évaluer réellement sa situation de trésorerie, c’est construire un véritable prévisionnel de trésorerie sur 13 semaines minimum. L’idéal est de construire un prévisionnel sur 6 mois, avec 13 semaines à la semaine, puis au mois le mois pour la suite.

Nous vous expliquerons comment construire un prévisionnel de trésorerie facilement et efficacement (exemple et méthodologie), dans l’épisode 2.

Le prévisionnel de trésorerie comme boussole du dirigeant d’entreprise

Cette visibilité est indispensable pour faire les arbitrages permettant de préserver le cash, et donc préserver l’avenir de l’entreprise. Sur la base de ce prévisionnel de trésorerie, le dirigeant doit évaluer le degré d’urgence de la situation présente ou à venir :
. la situation est-elle dégradée, voire périlleuse ?
. la situation va-t-elle se dégrader ou s’améliorer dans les mois à venir ?

En synthèse, le prévisionnel doit permettre de réaliser toutes les analyses qui vont faciliter les arbitrages du dirigeant, ce qu’une situation de trésorerie sans prévisionnel ne permet pas. Nous détaillerons les analyses à mener sur la base du prévisionnel de trésorerie et les mesures à prendre pour préserver la trésorerie, dans l'épisode 3 et l'épisode 4.

Le prévisionnel de trésorerie, peut faire apparaître une situation particulièrement dégradée, avec un risque de cessation de paiement.
Cette situation peut nécessiter l’ouverture d’une procédure amiable ou d’une procédure collective.
La cessation de paiement se constate d’un point de vue légal, mais comment évaluer une situation de cessation de paiement ? Quelle procédure doit être envisagée ?

Faut-il passer au tribunal ? Pour faire un point rapide sur les procédures amiables et les procédures collectives, voir l’épisode 5.

À l’issue des 5 épisodes de la partie 1 dédiée à la trésorerie, la partie 2 présentera les restructurations de l’entreprise à mener.

>> À la semaine prochaine pour l’épisode 2 : construire son prévisionnel de trésorerie - exemple et méthodologie

Taroko Strategy vous propose une série hebdomadaire de 13 articles en 3 parties, présentant des mesures simples et pragmatiques pour sauver sa société durant et après la crise, à l’attention de tous les dirigeants de PME et ETI

Au fil des épisodes nous vous fournirons des outils, listerons des analyses à mener et les réponses aux questions auxquelles tout dirigeant de PME doit répondre.

Nous connaissons bien les dirigeants de PME car notre cabinet Taroko Strategy les accompagne dans les phases de restructuration. Cette série se veut une boite à outil pour vous permettre de trouver la recette permettant de trouver une issue positive, vers la sortie de cette crise mondiale.

Pierre Buray - Président de Taroko Strategy

Crédit image : Griffin Wooldridge on Unsplash

Pierre BURAY

Stratégie & restructuration
LinkedIn

Stratégie & restructuration
LinkedIn
La boite à outils
Nos analyses et conseils, pour dirigeants de PME, 1 fois par mois, directement dans votre boite email
Nous avons bien reçu votre email !
Merci pour votre inscription !
Oups, cela n'a pas fonctionné....

Nous parler de votreENTREPRISE ?

Vous vous interrogez sur vos orientations stratégique ?
Échangeons sur vos problématiques.
Contactez-nous